Tous les conseils pour réussir vos travaux de rénovation ! (Partie 1 : la préparation)

Vous allez devenir propriétaire et envisagez des travaux de rénovation ? Selon vos conditions de revenus, la composition de votre foyer et/ou si vous investissez dans l’ancien, sachez que vous êtes peut-être éligible au Prêt à Taux zéro. Dans ce dernier cas, vous devrez justifier de travaux à hauteur de 25% du coût total de l’opération d’acquisition du bien. Renseignez-vous auprès de l’un de nos conseillers et/ou sur le site www.lesclesdelabanque.com et ensuite, à vous les joies de la rénovation ! Avant le démarrage des travaux, suivez ces quelques conseils pour une mise en route la plus sereine possible.

__________________________________

1. Définir la liste exhaustive des travaux à entreprendre et le cahier des charges par pièce et par ordre de priorité.

Et voyez loin ! Certes, il y a les travaux que vous devez faire à court terme, immédiatement, mais, dans la mesure du possible, essayez d’anticiper sur les travaux que vous voudriez faire à moyen/long terme. Avoir une vision globale de votre projet vous fera gagner du temps et de l’argent en vous évitant de faire, de défaire et de refaire.

__________________________________

2. Faites un tableau de suivi budgétaire, indispensable pour la bonne tenue de votre projet et de votre portefeuille.

Faites une colonne pour les dépenses prévisionnelles et une colonne pour les dépenses réelles. Tout au long du chantier et jusqu’à la fin, veillez à le mettre à jour régulièrement en réajustant les montants au fur et à mesure. Enfin, si vous le pouvez, dégagez une enveloppe supplémentaire pour les « imprévus ». Prévoir entre 500 et 1000 euros pour chacune des pièces à rénover. Sachez-le, dans une rénovation, il y a toujours des imprévus.

__________________________________

3. Un temps pour tout ! Avant de commencer les rénovations, il est important d’établir un rétro-planning précis avec les différentes étapes du chantier.

Rome ne s’est pas faite en un jour, votre maison non plus ! Entre la démolition de l’existant, la mise en peinture et le nettoyage post chantier, il va se passer un certain temps pendant lequel vous allez voir défiler beaucoup de corps de métier. Ainsi, assurez-vous que chacun intervienne au bon moment. En effet, une mauvaise coordination des artisans risque de vous faire perdre du temps …et donc de l’argent !

__________________________________

4. Lisez attentivement votre PLU (plan local d’urbanisme)

pour être certain que les travaux que vous souhaitez entreprendre sont conformes et cohérents avec le PLU et les règles d’urbanisme en vigueur dans votre commune. Sachez que dans un certain nombre de cas, un permis de construire est exigé. Il concerne les travaux de grande ampleur (construction d’une maison individuelle et/ou ses annexes). Toutefois, il s’applique également à plusieurs autres cas (agrandissements, construction d’un abri de jardin…). La demande de permis de construire doit être transmise à la mairie. Pour les rénovations dites mineures, vous devrez quand même remplir une déclaration préalable de travaux (DP) et attendre l’avis favorable de la mairie avant d’initier les travaux. Nous vous conseillons cependant de prendre contact avec votre mairie avant de faire votre demande (PC ou déclaration préalable) afin de définir la réglementation qui s’appliquera.

__________________________________

5. Bien choisir son entrepreneur et les différents intervenants sur votre chantier.

Si vous passez par un architecte, un maitre d’œuvre ou encore une entreprise générale du bâtiment, ce sont eux qui seront les garants des prestations et donc des prestataires missionnés. C’est plus cher mais cela vous déchargera un peu. Sinon, n’hésitez pas à demander des devis à différents artisans avant de choisir le vôtre. D’une part, pour comparer les prix. D’un artisan à l’autre, le devis, les prestations et les méthodes de travail peuvent varier. Dans tous les cas, assurez vous du professionnalisme, de la conformité et de la bonne santé financière de vos intervenants et faites marcher le bouche-à-oreilles. Il vaut mieux faire confiance à un artisan qui vous a été chaudement recommandé par un ami plutôt qu’à un contact trouvé au hasard sur les pages jaunes ou sur le web. La confiance, c’est la clef ©

__________________________________

Bien préparés en amont, c’est plus de sérénité à l’arrivée !  Si vous êtes prêts, nous sommes là pour vous accompagner et vous guider dans cette aventure. Rendez-vous sur sofider.re pour faire une simulation de crédit(*).

__________________________________ 

A très vite !

 

Sophie

 

 

 

 

__________________________________

(*)Cette simulation est fondée sur vos seules déclarations et vous est communiquée à titre indicatif sans valeur contractuelle. Elle ne constitue en aucun cas un engagement de la banque.

Elle se base sur des hypothèses simples et les résultats sont variables selon les spécificités de votre situation personnelle.

Seul un entretien avec votre conseiller pourra vous permettre d’obtenir une étude personnalisée de votre projet.

Les informations recueillies pour ce calcul ne feront en aucun cas l’objet d’une conservation ou d’une communication externe.

__________________________________

L’emprunteur dispose d’un délai de réflexion de dix jours avant d’accepter l’offre de crédit. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du crédit. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit rembourser les sommes versées.